Soirée «olympique» sous les ors
de la mairie de Versailles
Le diplôme pour les «Ardéchois» de l'UVO
 
 
 
Il fallait marquer le coup. Et Patrick, président, en boss qui l’a roulée (sa bosse… et ses poumons : trois selon Vincent) a eu la bonne idée de candidater pour une récompense auprès du CDOS (comité départemental olympique et sportif). Tous les « Ardéchois 2014 » n’ont pas pu se déplacer ce Vendredi 6 mars… l’essentiel étant sans doute de participer y compris par la pensée. C’est donc sous le regard bienveillant de l’Abbé de l’Epée (c’est un signe !*) après un « mot de bienvenue » de M. Jean-Loup Leplat, président du CDOS et l’accueil de M. le Maire de Versailles, que Thomas Lombard, parrain de cette « soirée olympique » a lancé la « cérémonie ». Thomas Lombard, enfant des Yvelines (Le Chesnay) est ancien international de Rugby  
à XV (12 capes), quatre fois champion de France, vainqueur d’une coupe de France et d’une coupe d’Europe, a fortement insisté sur l’importance du bénévolat, d’une part et sur la nécessité absolue pour les champions de rendre aux sports, ce que les sports leur ont apporté.
L’UVO a été distinguée dans la catégorie « Equipes mixtes »… pour sa première place au challenge des clubs de l’Ardéchoise 2014, classement sans compétition, au nombre total de kilomètres parcourus (lire ci-dessous).
Sans se « la jouer », soulignons que ce modeste diplôme nous a été remis parmi de nombreux athlètes, confirmés ou espoirs, ados (garçons et filles), femmes et hommes, tous de très bon, voire de
 
très haut niveau, (départemental et national) qui s’illustrent dans les disciplines les plus diverses : natation, rugby, équitation, badminton, vol libre, haltérophilie (féminine), hockey sur gazon… marche, cyclotourisme, etc., foot, tennis, etc., etc. ! Sont récompensés, des athlètes, mais aussi des clubs, des dirigeants, des éducateurs, des juges-arbitres, etc. bénévoles ou professionnels. Certes, ce type de cérémonie se résout fatalement à un long défilé, longue énumération, mais il est fort intéressant de voir combien le monde du sport est riche de diversité et de ressources humaines. Quelques interludes musicaux dansés (« gym’ rythmique » originale et poétique) par la « Compagnie de l’air dans l’art », ont fait récréation…  
La soirée s’est terminée par un buffet sympa et sa « soupe de champagne » offert par la municipalité.
C’est aussi ça le sport !
Photo : de gauche à droite (honneur à «la» dame : Christine qui a promis de reprendre le vélo) Gégé bien remis de son tour de piste, Alain, tit Joël, Gilles, Thierry, Guillaume, et Patrick… Absents : Daniel (l’âme de la réussite de l’UVO à l’Ardéchoise), Olivier, Jean-Louis (K’ptain), Jacques, Gilles (Rousseau), Denis (Guillemot), Pat (Gracia), Elie, Thierry (Launay), Jean (Duvignacq).
_____
* L’Abbé de l’Epée, né à Versailles en 1712. L’un des précurseurs de l’enseignement du langage des signes pour les sourds.

 
 
  • 1 - Robert Marchand, recordman du monde de l'heure (catégorie centenaire) avec Daniel...
  • 2 - Le moral est au beau fixe
  • 3 - Premier dîner à Satillieu
  • 4 - Ça s'arrose ! Quoi ? Bah l'Ardéchoise, pardi ! On y est !
  • 5 - Arrosage bis !
  • 6- On s'agite avant le départ de l'Ardèche verte
  • 7 - Allez, une photo ! En route pour le podium !
  • 8 - Alain, Guillaume, Thierry, K'ptain (qui masque Gilles)
  • 9 - Olivier, Guillaume, Gégé, Denis, Alain, K'ptain
  • 10 - Gilles, Olivier
  • 11 - Olivier, Guillaume, K'ptain
  • 12 - Guillaume, Alain, Thierry
  • 13 - Gilles en pleine boure. Ça gaze !
  • 14 - Gégé à l'attaque, secondé par Jean-Daniel...
  • 15 - Denis... une belle première ! Alors, heureux ?
  • 16 - L'Ardèche verte repasse par Satillieu : que de bonnes gourmandises. Nous sommes soignés.
  • 17 - Privas le peloton traverse le marché
  • 18 - Privas - Miss Ardèche et sa dauphine
  • 19 - Vanosc. Un beau raidar à 20 %. Attention de ne pas grimper trop lentement. Renversant !
  • 20 -Vanosc  -  Le saloon et la bière à la châtaigne ou l'église et le vin de messe...
  • 21 - Une journée sympa en Ardèche verte... ça mérite bien sa tite bière
  • 22 - Tite bière (bis)
  • 23 - Saint-Félicien - Ça y est, c'est le grand départ pour trois jours de souffrance (synonyme de plaisir)
  • 24 - La fourmilière cycliste est affairée
  • 25 - G1 et G2 sur le départ. Le G3 est en route depuis hier
  • 26 - Boza. G1. Un bon tue-pattes de 20 % pour démarrer le périple. 540 km et 9380 mètres de dénivelé
  • 27 - Privas - La roue présidentielle manifeste un refus...
  • 28 - Saint-Remèze -  Sur leur char, dans les champs de lavande, l'enfance est éternelle.
  • 29 - Dans les gorges, devant l'à-pic
  • 30 - Allez une photo pour des émotions inoubliables.
  • 31 - Devant l'Arc
  • 32 - Belle collation à Vallon-Pont-d'Arc
  • 33 - Non, Alain ! Pas les pieds dans la piscine olympique !
  • 34 - Un coup tordu d'Olivier
  • 35 - La voute taillée dans la roche. Impressionnant.
  • 36 - Descente dans les gorges. Vitesse. Vertige.
  • 37 - Balazuc. Les enfants nous offrent leurs dessins.
  • 38 - Enfants admiratifs devant les géants du vélo. Séance d'autographes
  • 39 - Le Président - je changerais bien de cheval... celui-ci n'a pas la roue voilée.
  • 40 - Hello, un mezcale sioux plait
  • 41 - Rochecolombe - Le grand sachem n'est pas celui qu'on pense.
  • 42 - Vogüe, le trésor des pirates. Hips ! Attention, c'est du brutal.
  • 43 - Vinezas. Souvenirs de Chine
  • 44 - Beijing-sur-Ardèche
  • 45 - Taurier... le petit Ventoux... et le feu aux pieds pour Alain
  • 46 - Dans le col de Meyrand... 22 km d'une superbe grimpée
  • 47 - Grimper, oui, c'est dur... mais dans une si belle nature, un rêve !
  • 48 - Sublime coup d'œil.
  • 49 - Arrêt technique. Ça tire à sa fin.
  • 50 - Regroupement partiel impromptu au col de Meyrand. Le G1 avec Pat
  • 51 - Les Sucs. On y est passé, on y passe, on y repassera ! D'une beauté suffoquante.
  • 52 - La croix des Boutières et la croix suisse... malgré un cinq à deux de fous(te).
  • 53 - Fleurs d'Ardéchoise. On en bave, c'est vrai... mais quelles belles et bonnes sensations !
18 - 19 - 20 - 21 Juin 2014 — l'Ardéchoise

Histoire d'amour entre l'UVO et l'Ardéchoise
2014 : LE BINGO
 
  Suite… de la page d’accueil… Euh non ! Mais non ! Voyons, vous y avez cru ? On higole ! pour le repas à l’Elysée c’est pas vrai. D’ailleurs, c’est la crise et « ils » ont revendu la cave aux enchères… Ça aurait pu (Hihihi !) mais pas du tout ! Et cette loufoquerie n’a pu fleurir que dans l’esprit dérangé d’un cyclo qui travaille plus du casque que des guiboles ! On n’y a évidemment jamais pensé. En revanche, si ! Bingoooo ! … Bien sûr à nous le challenge clubs 2014 de l’Ardéchoise. Et soyez sûrs qu’il ne s’agit pas d’un canular : Orgerus (environ 2500 habitants), village de la banlieue de Houdan (célèbre pour sa volaille et ses mollets de coqs), en Yvelines, et son club, l’UVO, très amoureux de l’Ardéchoise, et très fidèle, flirte avec le podium de cette superbe manifestation depuis quelques années… L’an dernier encore nous étions classés en troisième position. Et cette année 2014, pour d’obscures raisons informatiques, nous nous étions, contre mauvaise fortune, bon cœur résignés à conserver cette place d’éternels troisièmes dont personne n’a à pleurer, sauf nous, parce que nous avions fait nos comptes : 8742 km parcourus par 16 cyclos… Merci donc aux organisateurs qui nous ont remisà notre place : la plus belle, la meilleure, la première !
Nous sommes bien les meilleurs. Et de loin ! Et modestes, avec ça… mais si… ! Le challenge récompense le club qui a parcouru le plus grand nombre de kilomètres. C’est la règle. Mais si on comptait les kilomètres parcourus par chacun des cyclos,
 
nous serions premiers depuis un certain temps… À l’UVO on dévore les kilomètres. Voyons voir… 8 742 km pour 16 pédaleurs invétérés — je ne pose rien et je retiens tout — ça fait… 546,4 kilomètres par tête de pipe, alors que nos suivants immédiats, les 22 fameux Coq’ains du Bugey (Ain : région tout aussi célèbre pour sa volaille), avec 8 613 km parcourus, culminent culminent si on peut dire… mééé ! on chahute ! à 391,5 km… et ne parlons pas des non moins fameux cyclos du club de Bourg-les-Valence (Drôme) : avec 37 participants, ils ont parcouru 8 534 km, soit 230,6 km chacun Hou… les cornes ! mééé, on higole, on vous dit… Alors ? Vous êtes bien d’accord ! Nous sommes des   rouleurs, des bouffeurs de kilomètres, des avaleurs de cols et des buveurs sans faux col, quand on arrosera ça. Parce qu’on va l’arroser.
Champagne ! Ça tombe bien, notre assemblée générale approche, suivie, dans la foulée par les festivités du trentième anniversaire de l’UVO. Eh oui… le temps passe. Un bonheur n’arrive jamais seul au sommet. Notez bien : 13 décembre… AG suivie du repas d’anniversaire. Ah… ceux qui ne sont pas inscrits vont regretter ce succès annoncé (90 à 100 participants).
Et puisqu’il faut bien mettre un visage sur chaque selle ( :o)) ! les véritables héros de l’aventure sont
Robert Marchand, l'Ardéchoise et l'UVO
A 103 ans (en novembre 2014) Robert est un peu dur d’oreille… mais il a le cœur gros comme ça.
Daniel le complimente. Il lui a fait dédicacer son livre. Robert a trouvé dans les membres de l’UVO des fans enthousiastes.
Nous gardons l’image de son dernier record de l’heure, battu sur la superbe piste de Saint-Quentin-en-Yvelines… voir Blog à part  
  ceux qui ont roulé ! Sachez que trois groupes distincts on pris le départ. Le groupe 3 s’est lancé dès le premier jour sur La Méridionale en quatre jours. Le groupe 2 a commencé par L’Ardèche verte, la Cance puis Tanargue en 3 jours. Le groupe 1, L’Ardèche verte, Médiane puis trois jours sur Les Gorges + Tanargue. Voir ci dessous :