• Départ de Freneuse avec Jean-Louis et Pascal
  • Départ de Freneuse • Et elles papotent déja
  • Olivier nous a rejoints • Quelle classe !
  • Traversée de la Seine • Olivier a l'air inquiet
  • Traversée de la Seine • Jean-Louis en plein reportage
  • Vétheuil • La cueillette de figues
  • Vétheuil • Eglise Notre-Dame
  • Vétheuil • Eglise Notre-Dame • La très belle toiture
  • Vétheuil • Eglise Notre-Dame • Le Groupe
  • Youcef très concentré
  • Olivier
  • Fabienne et Mado
  • Patricia et Pascal
  • Olivier, Fabienne et Joël à fond
  • Bernard, Joël, Pascal et les autres
  • Haute-Isle •  L'église troglodytique
  • La Roche-Guyon •  Nous voilà
  • Bord de Seine •  La Roche-Guyon • L'enfer des pavés
  • Bord de Seine •  La Roche-Guyon • Et en plus, il faut se taper les marches
  • Bord de Seine •  La Roche-Guyon •  Mado •  A coté des marches, c'est mieux
  • Potager du château •  Le vol de figues bien mures
  • Château de La Roche-Guyon • On arrive au château
  • Château de La Roche-Guyon •  On attache soigneusement les vélos
  • Au Resto • Ah, voila enfin l'apero
  • Au Resto • Tu veux signer la carte d'anniversaire pour Fabienne ?
  • Au Resto • Enfin l'entrée
  • Au Resto • Et voilà le plat de résistance
  • Au Resto • Et pour dessert • L'anniversaire de Fabienne
  • Au Resto • Daniel nous a rejoints pour le dessert
  • Au Resto • Olivier fascine son auditoire
  • La Roche Guyon • Jean-Louis nous quitte après le déjeuner
  • Château de La Roche-Guyon • Fabienne en chatelaine maîtresse de maison, nous accueille
  • Château de La Roche-Guyon • La pause avant d'attaquer les marches
  • Château de La Roche-Guyon • Et voilà les marches
  • Château de La Roche-Guyon • Le pigeonnier • Voyons voir, 1200 pigeons, un œuf tous les 3 jours, au prix de l'œuf, ça fait combien ?
  • Château de La Roche-Guyon • Le pigeonnier - Ils sont tous à la fenêtre prêts à s'envoler
  • Château de La Roche-Guyon • Le -pigeonnier • Il ne faudrait quand même pas me prendre pour un pigeon
  • â de La Roche-Guyon • En haut du donjon • Daniel assis sur le rampart • Arrête, tu fais peur aux filles
  • Château de La Roche-Guyon • Belle vue du donjon sur La Roche-Guyon
  • Château de La Roche-Guyon • En haut du donjon, belle vue sur le potager
  • Château de La Roche-Guyon • Le donjon • Une arme de puanteur massive • La grille n'existait pas à l'époque
  • Château de La Roche-Guyon • Les marches (troglodytiques) pour le donjon sont aussi dures à descendre qu'à monter
  • Château de La Roche-Guyon •  Dans les boves, une machine à remonter le temps
  • Château de La Roche-Guyon • La machine à remonter le temps • Vite retrouver mes 20 ans
  • Au château de La Roche-Guyon • Encore un qui avait peur de se perdre ou l'ancêtre du GPS

Belle balade touristique entre amis de l'UVO

ALLEZ ON VOUS EMMENE EN BATEAU !

Samedi 30 septembre 2017, La Roche-Guyon

 
 Depuis le temps qu’on entend parler du fameux circuit 41 « La Boucle de Moisson » et son mythique « Bar des Canotiers », nous aussi on veut se le faire. Non mais ! Peut-être pas exactement à la manière de nos héros des G1, 2 et 3, mais à notre façon à nous !

 En auto, en bateau, à vélo
 Comment ? Soit aller à Freneuse à vélo pour les plus forts, ou en voiture pour le Groupe promenade et assimilés (ben oui, on n’a pas tous des mollets de type G123), puis à vélo rejoindre La Roche-Guyon en traversant la Seine à Lavacourt pour Vétheuil, et, arrivés sur place, déjeuner suivi de la visite du Château.

 Tout un programme
 Tout le monde était convié. Les plus courageux sont partis vers 7 h 30 et feront le déplacement à vélo : Jean-Louis Bouysset (K’Ptain), Pascal Caumont et Olivier Zurfluh. Pour les autres, en voitures, rendez-vous à 8 h 30 à Orgerus : tout le monde est présent, les vélos chargés. On embarque Mado et son vélo et c’est parti pour Freneuse : Fabienne et Youcef, Mado, Patricia et Joël Agnès, et Bernard.

 Le soleil avec nous
 Départ sous un ciel gris puis quelques gouttes de pluie... Doute, inquiétude, la météo nous jouerait-elle un sale tour ? Rendus à Freneuse, sur le parking de l’église, nous voyons arriver, frais et dispos, Jean-Louis et Pascal. Décidément, ça roule vite les G123.
 Le temps est maintenant avec nous et le soleil se fait une place de plus en plus grande. Nous laissons les voitures et c’est un groupe de 8 cyclos qui, dans un train de sénateurs (moyenne 16 km/h pour D+3 !). Après une dizaine de kilomètres dans un paysage bucolique, nous arrivons à Lavacourt où nous retrouvons Olivier venu d’Orgerus à vélo lui aussi.

 Le petit bac
 pour passer la Seine

 La traversée de la Seine s’effectuant par un petit bac (non, on ne pratique pas le water-bike), nous empruntons le ponton pour charger nos vélos sur le bateau et bon vent pour une croisière sur la Seine jusqu'à Vétheuil.
 Pas de mal de mer. Tout va bien.
 À Vétheuil, après s’être gavés de figues en passant, nous voici face à la plus grosse difficulté de la journée : une montée de 150 m de D+15 (quand même !) que nous franchissons courageusement pour prendre le temps de visiter l’extérieur de l'église Notre Dame (du XII et XVIe siècle), sa façade baroque, ses portails ouvragés… La vue est magnifique sur le village et la vallée de la Seine.

 Petite vitesse
 et grand plaisir

 Ensuite, toujours sous un beau soleil, on repart pour Haute-Isle, pour cette fois-ci, voir l'extérieur de l'église troglodytique N.D. de L’Annonciation du XIIe siècle. Bien cachée, entièrement creusée dans la roche, elle est quasiment invisible de la route. En tout cas, elle vaut vraiment le coup d'œil.  Et notre petit train-train (petite vitesse mais grand plaisir) reprend la route pour La Roche-Guyon. Arrivé sur place, petit détour sympa sur les pavés en bord de la Seine (l’enfer des pavés de Seine…) et visite du jardin potager face au château. Et encore des voleurs de figues !

 Animé et convivial
 Nous attachons les vélos dans la cour du château avant d'aller déjeuner au « Relais du Château », pour y retrouver Patrick Adeline et sa femme Patricia, Georges et Sylvie, la femme de Pascal Caumont
 Déjeuner animé et convivial (et arrosé pour certains !). Au dessert on en profite pour souhaiter son anniversaire à Fabienne (il faut toujours trouver une bonne raison de faire la fête).
 Daniel Alland, notre président, nous a rejoints en fin de repas et il fera la visite du château avec le groupe.
 Après le repas le K’Ptain nous quitte (snif) et nous attaquons la visite du château.

 Des troglodytes au cœur
 de toutes les falaises

 D’abord château troglodytique au Xe siècle chargé de défendre le royaume de France contre les incursions de la Normandie saxonne. Il est doté au XIIe d’un donjon relié au château par un escalier souterrain, puis au XIIIe d’un château médiéval. Il est, au XVIIIe siècle, transformé en luxueuse résidence d’habitation par la famille de La Rochefoucauld qui lui donne son aspect actuel avec son entrée monumentale, l’ajout des pavillons en « L » et les écuries puis les communs.
 La visite commence par la partie inférieure médiévale, puis les appartements qui malheureusement ont été vidés de leurs mobiliers et décorations. Elle se poursuit par la montée au donjon en passant par le pigeonnier taillé dans la roche, et la montée au donjon par l’escalier souterrain creusé dans le cœur de la falaise et dont les marches inégales et très hautes mettent cuisses et mollets à rudes épreuves (250 marches) jusqu’en haut du donjon (D+150 m).

 Savoir prendre
 de la hauteur

 Arrivé en haut, très belles vues sur le bourg, sur la Seine et ses méandres, et on comprend bien l’intérêt stratégique de ce château. Pour certains — n’est-ce pas Daniel — le donjon n’était peut-être pas assez haut. C’est vrai qu’à l’origine il avait une hauteur de 38 m et aujourd’hui il est ratatiné à 16 m.
 Nous redescendons par les casemates creusées dans la falaise. Elles seront aménagées par le Maréchal Rommel en 1944 pour y stocker des munitions, le château étant devenu son QG. Ceci a entraîné le bombardement du château par les alliés.

 À quand la prochaine ?
 Nous nous retrouvons dans la cour du château pour reprendre les vélos. Nous repartons ensuite pour le parking de l'église de Freneuse. Il nous reste une longue (!) étape (11 km D+15), les vélos ne se seront pas fatigués aujourd’hui ! Chargement des vélos puis direction Orgerus.
 Et les courageux du matin repartent à vélo avec les félicitations des GP et assimilés !
 Ce fut une belle journée placée sous le signe de la convivialité. Visite très sympa et intéressante, et avec ce temps magnifique c’était un vrai jour de vacances…
 Pour quand la prochaine sortie touristique ?

Youcef & Bernard  
 

Lien visité
 

Accueil



Nos organisations
publiques

Nos organisations
privées


Nos Participations


La vie du club


 
  Les sections
Nos rallyes
Sorties d’un jour
Cyclosportives
Tour de Corse
Des niouzes
 

























































































































































































































































eXTReMe Tracker