• Vendredi 27 • 5e étape • Bisinao - Bavella • 108 km • 2500m
  • Petit déjeuner chez Dominique à Bisinao
  • C'est sûr, c'est plus facile dans le Master !
  • Je suis d'accord
  • Si vous allez au paradis... j'y vais aussi...
  • J'espère que vous avez la clim
  • Vélos derrière ! Serrez à droite, les enfants ! Et sur une file, je vous ai dit !
  • C'est bon, le dérailleur fonctionne
  • Je prend l'aspi et je les enrhume au sommet
  • Col de Saint-Eustache. 20.5 km à 5% de moyenne
  • Col de Saint-Eustache. 986m
  • Ravitaillement au Col de Saint-Eustache
  • Après le col de Saint-Eustache
  • Vers le Col de la Tana. 975m
  • Les mains en bas du guidon, c'est bien Stéphane !
  • Le Col de la Tana arrive. 975m
  • T'as vu ? Ça monte encore !
  • Ah ! ces paparazzi !
  • Descente vers Aullène. On distingue les aiguilles de Bavella
  • Arriba ! Arriba ! Speedy Valérie
  • Stéphane devant un sanctuaire à campanile.
  • Fontaine bienfaitrice à Sainte-Lucie de Tallano
  • Pique-Nique à Sainte-Lucie de Tallano
  • On est pas bien là ?
  • Sainte-Lucie de Tallano
  • Jean-Louis en route vers les aiguilles de Bavella
  • On va en Baver, là ?
  • Non ! Il faut rester grand plateau !
  • Quand on vous dit que c'est le pied !
  • Accroche-toi, j'arrive !
  • Tu veux un coup de main ?
  • Vers le Col de Bavella
  • L'ai-je bien descendue ?... la Piétra
  • Oui ! et les nôtres sont vides
  • Si tu touches à mon gâteau, je t'allume dans le col !
  • Repos mérité à l'auberge du col. (de Bavella, évidemment !)
  • Col de Bavella 1218m
  • Prudence en traversant... avec tous ces cyclistes étrangers un peu dingues !
   
Le Tour de Corse de l'UVO
au total : 1 000 km et 20 000 m de dénivelé +

Cinquième étape :
de Bisinao (Porticcio) au Col de Bavella
haut lieu de Corse du Sud
(107 km • 2 550 m de dénivelé)


La région traversée aujourd'hui s'appelle l'Alta Rocca qui peut se traduire par la haute forteresse. Tout un programme...
Et nous allons rejoindre « l'auberge du col de Bavella » au prix d'un furieux combat contre la gravité !
Mais pô grôve ! on est là pour ça.
 

Col de Bavella Pänorama Sentucq

Les aiguilles de Bavella (voir diaporama) dominent le col du même nom à 1 218 m
Ce col relie l'Alta Rocca à la côte est de la Corse
Au cœur du massif de Bavella, se dressent les sept tours d'Asinau nommées « aiguilles de Bavella »
A quelques mètres de la route, au col, se dresse, au sommet d'un amas de pierres, la statue de Notre-Dame-des-Neiges
Le col est situé sur le célèbre et ardu GR20, dans sa partie dite « variante alpine »

 
 
 Nous sommes à mi-parcours, et, après le petit dèj en terrasse, cette énième journée ensoleillée, commence par une belle descente de 15 km, suivie de la première difficulté du jour, le col de Saint-Eustache (995m) presque 20km à 5%.

 Hé, hé ! Doucement.
 c’est du cyclotourisme !

 Je ferai la montée seul, puis arrivé à Petreto-Bicchisano, j’y vois Nathalie au téléphone, arrêt pharmacie (mal de gorge), puis je croise le master (et les Jean-Louis). Mince ! où sont les autres ? ça grimpe toujours, le fourgon me double, « c’est bon les autres sont devant », arrivé au col, pas de Valérie, qui franchit le sommet un quart d’heure plus tard en colère car elle est montée seule… certains confondent cyclotourisme et cyclosportive… Le pique-nique adoucit les mœurs, Nous repartons, ça monte : « Col de Tana » puis un sublime panorama, une longue descente, 10km jusqu’à Aullène.
 Là nous rejoignons les concurrents de « Explore Corsica » (une cyclo sportivo-touristique de 4 étapes et un ferry qui sert d’hôtel aux étapes pour près de 500 participants).

 500 cyclistes dont Cadel Evans
 ça démange les « pilotes » de l’UVO

 Nous nous élançons avec eux pour une longue descente de 23 km où le train de l’UVO emmené par Daniel et Alain, montre un certain savoir-faire, reprenant nombre de cyclistes, parmi lesquels un certain Cadel Evans. Nous nous séparons de cet encombrant peloton, puis nous attendons Nathalie, qui descend prudemment depuis sa chute. Le master aussi est descendu tranquille au milieu de tous ces cyclistes. Ce n’est pas le tout mais maintenant, va falloir regrimper… Une première partie 11 km à 6%, coupée à mi-chemin par un arrêt buffet à Sainte-Lucie-de-Tallano.
 Avec Valérie et Stéphane on décide de lézarder à la terrasse d’un café, à l’ombre des platanes en sirotant une Pietra. Les costauds sont déjà partis, on les retrouvera à l’auberge. La route est belle. Pas de cochons mais de nombreux groupes de motards. à Zonza, la route s’élève, encore 9 km à 5.5%... belle, neuve, elle sinue à l’ombre des pins laricios.

 Quand on est fatigué, on ne ronfle pas
 ou peu

 Enfin ! le Col de Bavella (1 218m). Un petit selfie devant Notre-Dame des neiges pour marquer notre passage. Une courte descente pour rejoindre l’Auberge du col, où nous retrouvons l’UVO. Ces messieurs sont attablés devant Pietra ou Orezza. Notre chambre, aujourd’hui, est très exigüe (3 lits superposés). Les couples prendront de plus vastes chambres, avec supplément. Les organismes doivent être fatigués car il n’y aura que peu de ronflements.
 
 

       

Lien visité
 

Accueil



Nos organisations
publiques

Nos organisations
privées


Nos Participations


La vie du club


 
  Les sections
Nos rallyes
Sorties d’un jour
Cyclosportives
Tour de Corse
Des niouzes
 

























































































































































































































































eXTReMe Tracker