• UVO - DU G2 AU G6
  • 1 Du vélo, du sport, des Vacances
  • 3 - Fred Millet (directeur des stages du Soleil) avec Contador
  • 4 - Les participants de l'UVO au complet
  • 5 - Sommet du Bougnon. Une région pour le vélo : route et VTT
  • 6 - Gérard Lisowski, capitaine du G2
  • 7 - Alain. La bonne position pour descendre
  • 8 - Le Groupe 2 dans l'Esterel
  • 9 - Le groupe 1
  • 10 - Le groupe 2 sous les roches rouges
  • 11 - Le G2 au pied du Rocher de Rocquebrune
  • 12 - Le groupe 2 dans les vignes
  • 13 - Le pot du Capitaine
  • 14 - Et nécessaire
  • 15 - Pascal en dilettante : arrêt casse-croûte
  • 16 - Selphie. Pascal, Alain
  • 17 - Les femmes en balade. Beau trompe l'œil Bagnols-en-fotêt
  • 18 - Les vestiges ont de la mémoire
  • 19 - Véronique, Claude, Marie-Laure, Colette et Louise-Anne, aux 3 croix du rocher de Roquebrune
  • 20 - Véro, Louise-Anne, Claude, Colette
  • 21 - Une belle voute aux Arcs
  • 22 - Sous-bois dans la mousse, Cascade à Bagnols en forêt
  • 23 - Descente à la plage (Marais à Saint-Aygulf)
  • 24 - Marie-Laure. Une femme à la mer
  • 25 - Clic le petit zoizeau (Saint-Aygulf)
  • 26 - Les Arcs. Une fleur parmi les fleurs
  • 27 - Les Arcs. Maryvonne, Claude, Louise-Anne. Du soleil, du soleil...
  • 28 - Les Arcs. Dans la fraîcheur du porche
  • 29 - Le Rocher de Roquebrune depuis les Croix
  • 30 - Cascades de Bagnols-en-Forêt. Claude passe à gué
  • 31 - Dans les ruelles de Arcs
  • 32 - Bagnols en Forêt. Bel effet de cascade
  • 33 - Un héron dans le marais de Saint-Aygulf
  • 34 - Selfie à table
  • 35 - A la table des dames
  • 36 - Pascal à la  Chantilly, le K'ptain n'est encore qu'au fromage
  • 37-Dessert  belge : à gauche une petite fois, à droite, deux petites fois
  • 38 -  En attendant le café les geek cliquent, clic ! sur les kom de Strava
  • 39 - Salle des expos de Rocquebrune. On y croise de belles sculptures
  • 40 - Chaussure au pied des fleurs
  • 41 - La place non loin de la boutiques du terroir
  • 42 - La citrouille maison
  • 43 - Les oriflammes du carnaval
  • 44 - Aux sons aigüs de la Provence
  • 45 - Bigophones du Luc (Société humoristique : bigophones sympathiques)
  • 46 - Le danseur aux bâtons
  • 47 - Le défilé.
  • 48 -...
  • 49 - Les bigphones en folie
  • 50 - Les religieux en bures
  • 52 - Le monde merveilleux de l'enfance
  • 53 - ...
  • 54 - Très belle couleurs... et Donald (no Trump)
  • 55 - Mini petite souris est sortie de son trou
  • 56 - Belle démo des majorettes
  • 58 - ...
  • 59 - ...
  • 60 - Le petir monde de Disney
  • 61 - Les bigophones sans fils
  • 62 - L'école de rugby de Puget-Rocquebrune
  • 63 - ...
  • 64 - Sous la houlette de moyen-âge
  • 65 - Les Tambours du Bronx
  • 66 - Des couleurs acidulées
  • wowslider.com
  • THE END
jquery slider by WOWSlider.com v8.7.1m
Stages du Soleil (Ufolep) à Rocquebrune sur Argens (Var) • du 25 mars au 1er Avril 3017

Posez la souris (la main)
sur l'image pour la stopper momentanément
 
Une très belle semaine de « détente »
Du vélo, du sport, des vacances !
 
 Telle est la devise de ces stages du soleil à Roquebrune-sur-Argens en cette fin mars. Du vélo : 600km, du sport : 6500m de D+, des vacances : la mer, la montagne et le soleil ! CQFD
 Le Bougnon
 ou le Bougon ?
 Première journée, une petite sortie qui servira de sélection d’une centaine de cyclistes pour former les groupes de niveaux. Elle se fera dans la montée du Col du Blavet (2,5km à 5%). Les résultats tombent : Alain et Daniel G2 (et oui car dans le G1 il y a de jeunes étalons fougueux qui démarrent à froid…), K’ptain Jean-Louis dans le G4, Pascal (moi-même) dans le 5, Elie, Gilles et Hubert G6, et enfin notre Claudius qui décide de créer le G7 ! Le retour se fera tranquillement en passant par le col du Bougnon (Que nous franchirons 4 fois dans le séjour, mais pas le G6 au grand désespoir d’Hubert !).
 Retour à Vacanciel, et là commence ce qui va être un rituel : douche ; repas du midi (attention à ne pas prendre plus de calories que dépensées n’est-ce pas K’ptain) ; puis direction sieste pour certains, rando avec Madame pour moi ; redouche ; bière de débriefing de l’UVO ; briefing de l’organisation pour préparer la sortie du lendemain, repas du soir (calories bis repetita et espionnage de la ration Danielesque), et enfin retour dans les chambres (très confortables).
 Avec le minibus ?
 Bin, c'est plus facile !
 La deuxième journée sera une sortie longue 130km, départ des groupes tous les quarts d’heure en commençant par le G5 car le G6 bénéficie d’un privilège : le minibus… Cela lui permet de rejoindre la partie la plus intéressante du circuit dans le massif des Maures, car aujourd’hui les choses sérieuses commencent, le col du Bougnon, le Col du Perier (ça pique, 7km à 5%), le col de la Taillude puis le col du Babaou (5.6km à 5%) où nous doublons non pas la camionnette, mais le train aux wagons éparpillés du G6 avec comme locomotive un Hubert montant à toute vapeur ! Reproupement au sommet pour le ravito, puis retour vent de face avant de remonter le Bougnon ! Les jours suivants alterneront sorties courtes et longues, je croiserai les autres Stagiaires de l’UVO au hasard des parcours plus ou moins raccourcis selon les groupes (j’ai même intégré le G2 dans un col… le temps d’une photo !), le tout sous un soleil permanent. Claudius continuera ses promenades solitaires du G7.
 Et vive la Corse !
 Une très belle semaine de vélo avec une organisation bien rodée, qui je l’espère augure une bonne préparation pour l’autre semaine de vélo, de sport, de vacances, et de soleil : La Corse !

         Pascal
 
Fred Millet
directeur des Stages

 L’Ufolep a recruté un nouveau directeur de stages. Jeune, sympa : cycliste ! Frédéric Millet (dit Fred) le vélo c’est sa passion il connait « ça » comme ses poches de maillot ; les routes (les cols !) de France de Navarre et d’ailleurs ; l’ailleurs se situant sur les cinq continents… Journaliste pour « Le Cycle », chroniqueur sur le net (cyclismactu.net)… Le vélo, il connaît. Mieux : il sait « mettre les jambes » comme le montre l'image ci-dessus où il grimpe dans un col aux côtés d'Alberto Contador pour une initiative caritative.


 
Retour réussi à Roquebrune-sur-Argens
Stage cent pour cent soleil
 
 C’est avec ce plaisir non feint des mordus que les habitués de l’UVO ont retrouvé « leur » domaine de Bagatelle à Roquebrune-sur-Argens… deux « petits nouveaux » ont pris contact avec succès et sont adoubés (pour preuve le récit sympa de Pascal). Nous occupons les lieux si souvent (depuis 2002 !) que le club a fait jouer son droit de préemption sur le village-vacances… En cas de vente du domaine, nous sommes preneurs, avec le fonds de pensions de l’UVO…
 Encadrement décontracté
 et efficace
 Daniel a résumé ce sentiment de manière concise : « Satisfaction pour ce retour sur Roquebrune. Les points forts : cadre et hébergement très agréables, ambiance sympathique, encadrement décontracté et efficace, large gamme de niveaux pour six groupes, et de très beaux circuits. Petits bémols : la mauvaise qualité des pistes cyclables en bord de mer, et l’agressivité des automobilistes autochtones »… Remarquez, on peut les comprendre. Leur attitude est parfois très étonnante, très désagréable et très dangereuse, mais toute la circulation de la région se concentre sur les bords de mer aux pieds des Maures et de l’Esterel… où il y a énormément de cyclistes en vacances, toute l’année… les Varois bossent ! Certains adorent les voitures à pots Abarth mais détestent les cyclos (ceci explique cela) « Et le fait marquant reprend Daniel : Stages du Soleil… 100% de Soleil cette année ».
 Nous avons retrouvé avec émotion nos grimpettes familières : le col du Bougnon aller, le Col du Blavet, le Col du Bougnon retour (celui-là c’est pour Hubert) les cols du Grand-Duc et du Tanneron en enfilade, le Babaou, le Col du Bougnon (encore) — Hubert, on dit merci qui ? — des cols durs, des cols mous, des cols « et montées » très smartes… et des circuits superbes dans l’arrière-pays : Châteaudouble, Fayence, Ampus, Tourtour, ou sur la Côte, Sainte-Maxime, Saint-Raphaël et Quinquina (on higole, avec modération)…
 On pourrait penser que c’est normal… Bin oui, mais rappelez-vous 2015. Vincent sanglotait dans ces colonnes : «Stage du quoi ? En ce dimanche pascal, toute la France est sous le soleil sauf un petit quart sud-est… pas de bol !
 Le paradis des vélos
 ou l'enfer des pieds
 S’il y a un paradis des cyclistes, il est probablement là, les pieds rouges de l’Esterel clapotant dans la mer bleue, un panache et une paille ! Le matin les cuisses en feu sous les mimosas du Tanneron, l’après-midi, les cuisses en feu sur les pédalos de la Méditerranée. Mais s’il y a un enfer des cyclistes, il est aussi là, exactement sur les mêmes sites, quand Saint-Cagnard grimpe au zénith et t’assèche le bidon (oui, bidon d’eau) il t’allume le feu aux panards. Tiens, demandez-voir à Alain ! Que ceux qui n’ont jamais eu les orteils en chipolata-barbecue lui jettent la première godasse !
 Vélo… Apéro… (une tite bière pour reconstituer le glycogène)… Miam-miam… Dodo  et « quelques » éclats de rires ! Nous n’avons pas de states pour classer les joyeux lurons, mais c’est comme la pomme dans le calva, y en a ! Un rire vaut un bon bif et n’amasse pas graisse ! On fait le métier, à l’UVO.
 Du tourisme
 Des sports
 Des loisirss
 Les femmes, nos amoureuses, apprécient ces stages et forment un groupe dynamique où règne la bonne ambiance. On les surnomme les non-pédalantes mais elles ont des tonnes d’occupations (facultatives) à la carte : réveil musculaire, thalasso, marché de Saint-Trop’ (traversée du golfe de Saint-Tropez en bateau), visites diverses, escalade vers le rocher de Roquebrune, etc. Plus des initiatives prises par le groupe : visite des alentours encore inconnus… et rituelles opérations « cartes bleues » : miels de l’Amie ailée, chocolats délicieux à la chocolaterie, et fripes… Ça chauffe ! Bah, faut ce qu’il faut !
 En ce doux dernier dimanche de mars, nous avons eu droit au Corso fleuri des associations de Roquebrune. Vraiment très réussi, où la gaîté populaire et bon enfant bat son plein : les impressions suggérées par le diaporama sont plus vivantes que de pauvres mots incolores…
 Allez ! On pense à 2018 : les portes sont ouvertes. C’est une expérience qui plaira forcément à tout membre de l’UVO.

         Claudius
 
le Rocher de Roquebrune
et l'ermite

 Le « rocher des trois croix », est un site classé d’intérêt national. Il culmine à 373 mètres. Le site eut une valeur religieuse importante au Moyen âge. Le rocher est traversé par de nombreuses failles et grottes dont la plus connue est le Saint-Trou, une faille étroite qui traverse une paroi du rocher… La légende dit qu’à la mort du Christ, ce rocher se brisa en trois failles, relation aux trois croix du Calvaire il donna lieu de pèlerinages.
 Les croix
 contemporaines...

...dressées en 1991, œuvre du sculpteur Bernard Venet, en hommage à trois peintres de la «Crucifixion» : Giotto, Grunewald et Le Greco.
 Les méditaions
 de l'ermite

 Depuis 1966, le frère Antoine y « vit sa foi en électron libre » dans la solitude et en ascète. Il se donne à la méditation. A 94 ans, il semble toujours accepter les visites d’amis et de randonneurs.
«Radios, télévisions et magazines sont des instruments pour regarder le monde dans l’anus. Méditation et solitude sont des instruments pour regarder le monde dans les yeux. D’où ceux qui pensent qu’il est beau. D’où ceux qui pensent qu’il sent mauvais.» déclarait-il avec une grande malice à Var Matin le 16 mai 2016.



 
Lien visité
 

Accueil



Nos organisations
publiques

Nos organisations
privées


Nos Participations


La vie du club


 
  Les sections
Nos rallyes
Sorties d’un jour
Cyclosportives
Tour de Corse
Des niouzes
 

























































































































































































































































eXTReMe Tracker