• Evidemment, ça manque de soleil...
  • Mélancolie... il pleut sur mon cœur...
  • On attend le chaland... Ça va venir
  • Table d'enregistrement VTT
  • Table route, le VCBeynes a fait le voyage
  • Là, c'est à gauche... puis à droite...
  • Coté cuisine, ça s'agite
  • Un terril de casse-croûtes
  • Monsieur stationnement
  • Sus au casse-croûte !
  • Un ravito bien approvisionné
  • Evidemment ça fait tout de suite moins propre
  • Panneau des résultats
  • Antonin, 8 ans, le benjamin du VTT
  • Petit discours aux récipiendaires
  • Récompense au club le plus nombreux
  • La bise à Cécile, vétérane du jour
  • La bise... le club le plus féminin
  • Washing machine au jet
  • Ça va manquer un peu d'huile...
  • Bon... allez, on douche tout ensemble
  • Bain de boue, ça laisse des traces
  • Tout à l'heure, je retire le haut
  • Chauffagiste, Ramoneur ?
  • Sans parole
  • Personne pour lui tendre un miroir...
  • à la table de la tombola... on admire les cadeaux
  • Allez ! on ferme les yeux et on tire
  • Très très bon vin. Mais avec modération
  • Et une friteuse, une !
  • Encore un gros lot... il part pour Flins
3 mai 2015 — Rallye des Clochers — Orgerus — Route et VTT

C'était un peu «cycling in the rain»
Mais tout est relatif...
finalement, on a eu de chouettes randos
 
  On s'était habitués ces dernières années à accueillir 600 à 700 cyclotes et cyclos à notre Rallye des Clochers. C'est qu'il plaît bien notre petit rallye en milieu rural, avec son «village départ» installé sur le parvis de la salle du pré romain… sous le soleil… dans des flon-flons de guinguette. Et que dire des parcours route et VTT aussi champêtres les uns que les autres, des ravitos bien garnis, de l'accueil dans la bonne humeur, et de notre traditionnelle et généreuse tombola… bref, on fait toujours le   maximum et vous nous le rendez bien !
Alors que s'est-il passé cette année ? 230 participants ? Quoi ? Seulement 230 ? Mais comment est-ce possible…? Les éléments, mon cher, les éléments ! Les impondérables. La pluie quoi… et contre ça on ne peut rien. Même Ségolène, pourtant première concernée par le réchauffement de la planète, n'a rien pu… elle devait faire le pont aussi sans doute… Mais restons positifs. Tout est relatif aurait admis Einstein qui s’y
  connaissait en cyclotourisme : alors que les deux autres organisations au calendrier cyclo de ce week-end du 1er mai n'ont vu arriver que 9 et 19 participants, force est de constater que vous vous êtes déplacés « en masse » au vu des conditions météo déplorables ce dimanche 3 mai. Et tout cela s'est finalement déroulé dans la bonne humeur et sans incident… comme d'habitude. Certes, quelques « comiques » — des sagouins ! — ont-ils trouvé intelligent de saccager partiellement notre   fléchage VTT (pourtant re-vérifié le matin même)… comme chaque année on vous dit !
Mais il en faut plus pour nous décourager. L'année prochaine, on remet ça, et sous le soleil cette fois, promis-craché-juré ! Notez déjà la date : le 8 mai 2016. Et d'ici là, n'oubliez pas de venir aux Boucles d'Orgerus le 29 novembre, organisées au seul profit du Téléthon. Et comme plus grand-chose ne tourne rond sur notre planète, il devrait faire beau !

VINCENT

 
 
 
 
Pour les « crasseux » du Vétété… c’était le véritable «mud day»… Comme dans les tranchées de 14 : de la boue jusqu’au cou et défense de s’asseoir… On chahute, bien sûr. Ils se sont bien amusés. Ils nous l’ont dit. Et ils ont pu doucher d'une seule pièce, vélo, randonneurs, et fringues...

Les routards, eux, sont rentrés plus frais, et aussi plus mouillés. A l’arrivée c’est le club des Essarts-le-Roi qui a tout raflé ou presque : club le plus nombreux (coupe remise par Patrick à Yves Alland), Cécile Alland, vétérane qui a eu droit au bouquet et à la bise présidentielle.
Le club le plus féminin ? Les Essarts, évidemment ! ...Bouquet et bise… On se demande d’ailleurs, s'il n'y a pas un peu de népotisme sous cette avalanche de bises et de bouquets, quand on sait ce que le Rallye des clochers d'Orgerus doit à la famille... Daniel Alland. Et personne n'a osé demander ses papiers à Cécile Alland qui paraît bien jeune pour jouer les vétéranes...

C’est Philippe Masson, 8 ans, de Tacoignères, qui a reçu la coupe du champion le plus jeune : un vététiste qui a de l’avenir. Bravo !

A l'année prochaine !
 
Lien visité
 

Accueil



Nos organisations
publiques

Nos organisations
privées


Nos Participations


La vie du club


 
  Les sections
Nos rallyes
Sorties d’un jour
Cyclosportives
Tour de Corse
Des niouzes
 

























































































































































































































































eXTReMe Tracker