• Une rando bien préparée est à moitié terminée
  • Ça me gonfle déjà
  • Non, moi j'ai besoin d'un coup de pompe
  • Prêts pour le départ en terres inconnues
  • Un premier col tranquille
  • usqu'ici tout va bien
  • On va pouvoir lâcher les chevaux
  • La colline d'Usson et son fameux mur - ;o))
  • Valérie, ayant passé le mur d'Usson
  • Ça cé bin vré !
  • Ça n'annonce rien de bon !
  • J2 du G2 - au pied du Béal
  • Gorille dans la brume
  • Selfie au sommet
  • La mère supeyres rieuse
  • Marols
  • Arrivée J2
  • Départ j3 toujours de bonne humeur
  • Un vrai billard
  • Hou, la gourmande
  • G1 - Alain «like»
  • Alain like encore... halte au feu plantaire !
  • Au Pertuis
  • Au sommet. Côte de Saint-Victor sur Arlanc
  • Bucolique. Vous disiez «bucolique» ?
  • Daniel au pied du calvaire
  • Devant une belle romane
  • La digitale monte une garde bucolique... aussi
  • La mise en jambe du troisième jour
  • Le coup d'œil vaut bien «un coup» de pédale
  • Le Groupe 1 (plus Jean-Marc des Essarts)
  • Ravito au Col du Béal
  • Ravito du deuxième jour
  • Ravito du troisième jour... mais sans beurre !
  • Un maillot occitan ?
  • Sans parole
  • Superbe romane de Saint-Paulien
  • Superbes, le paysage et l'image
  • Un cœur de village bien accueillant
  • Terminus. Tout le monde descend
  • Arrivée quasi simultanée des stars du G1
  • Sous le soleil
  • Enfins réunis
  • Fiers !
  • Le G2 avec Véro notre accompagnatrice
— Du 1 au 3 juillet 2016 — L A  C O P A I N S - C Y F A C — 26e Edition — (Première édition en trois jours) —
Groupe 1 : Daniel Alland, Alain Lemaire, Pascal Bertho, Stéphane Boudry, Gérad Vieillot
Groupe 2 : Valérie Ladiré, Pascal Boulez - Accompagnatrice : Véronique
Les Copains-Cyfac, l’événement vélo du Pays d’Ambert
huit cyclotouristes heureux
de s’être lancé pareil défi
 
  « Nous partîmes huit, mais par
un prompt renfort, nous nous vîmes deux mil deux cents en arrivant au port »…
pour participer à l’événement vélo 2016 du Pays d’Ambert…

Pierre Corneille avait raison, bien que je ne sache pas qu'il pédalât si fort...

C’est sous un ciel bleu et une température estivale (enfin !) que Valérie, Daniel, Alain, Gérard, Stéphane, Pascal (x2), et Jean-Marc, passèrent la ligne de départ au matin du vendredi 1er juillet pour 3 étapes de 160 kms environ avec une dénivelée positive comprise entre 2500 et 3500 m.
Il n’est pas possible de vous conter ici notre aventure dans le détail, mais sachez que nous avons côtoyé les paysages de l’Auvergne riches de ses cols redoutables tel «Le Beal» ou «Les Supeyres» mais aussi des montées
  à près de 15% de pente sur des distances qui sont inconnues dans nos contrées !
Durant ces 3 jours, la cohésion du club a fait de merveille. Valérie et Pascal (accompagné de son épouse) sont restés soudés, dans les difficultés comme dans les moments plus cool qu’a rencontré le groupe 2. Et, le reste des Uvoïstes (le groupe 1, donc) a de son coté aussi, connu les affres des pentes raides ou des distances inhabituelles, à répéter 3 jours de suite, mais toujours dans la cohésion en se serrant les guidons!
Nous avons traversé des villages typiques, sommes allés à la piscine, avons partagé des petits déjeuners avec des cyclos aussi passionnés que nous, et gouté à la joie de réussir un défi lancé et préparé depuis plusieurs semaines.
Nous avons même été
  confrontés à la radinerie proverbiale de l’Auvergnat, quand, au pied d’un col, après avoir roulé un long moment sans ravitaillement en eau, nous avons croisé un habitant dans son jardin. A notre appel à l’aide pour «faire» nos bidons, il nous a tout simplement recommandé de faire quelques kilomètres de plus pour trouver un point d’eau et nous désaltérer.
C’est aussi comme cela que l’on se construit une réputation ! C’était un radin. On en trouve partout. Brassens en avait chanté de généreux : « Elle est à toi, cette chanson, / Toi, l'Auvergnat qui, sans façon, / M'as donné quatre bouts de bois / Quand, dans ma vie, il faisait froid, »… Tsoin-tsoin.
Cette anecdote nous a bien plu et a occupé les premiers kilomètres de cette montée de près de 7 bornes. Nous vous
  rassurons : Daniel, en bon capitaine de route, nous a sauvés de la déshydratation en trouvant un robinet. Et pas n’importe quel robinet ! celui d’une antenne de la FFCT régionale!
On pourrait en écrire des lignes et des lignes, mais l'émotion de la la meilleure histoire que l’on pourra vous raconter sera toujours moins forte que celle que vous aurez vécue. Alors, si vous souhaitez connaître à votre tour, les détails des petites histoires qui font souvent les grandes… rendez-vous en 2017 pour la «Ronde des châteaux».
Comme toutes les histoires, la nôtre a une fin et elle est belle. Notre randonnée s’est terminée comme elle a commencé : sous le ciel bleu et la chaleur, avec huit cyclotouristes heureux de s’être lancé pareil défi et d’avoir réussi.
A bientôt
PASCAL BERTHO


 
   
Les Copains... la copine, plutôt...
La fourme d'Ambert
on n'en fera pas un fromage
 
  Nous voici le premier juillet au départ de la première édition des « copains-Cyfac » sur 3 jours. Notre G2 est plutôt un duo : Valérie et moi. Nous serons accompagnés sur hébergements par ma compagne, Véronique. Nous avons choisi le parcours « La Fourme » 395km et 6714 m de D+… on va pas en faire un fromage… D'autant que nous ne serons que 29 cyclos sur ce circuit.

J1 : Ambert - Le Brugeron
140km, 2360m D+
Départ sur 500m avec le G1 puis nos chemins se séparent, nous partons donc à 2, météo superbe (enfin !), et voici déjà le premier col, « La Croix des Prades », des routes au goudron neuf, soudain un petit mont surmonté d'une croix se dresse devant nous et étrangement la route n'en fait pas le tour... Près de 2km avec des passages à 15% : c'est Usson avec son fameux mur, que nous avons franchi sans bruit ! Nous traversons le village « La beauté » et arrivons au ravito sur
  la terrasse d'une pizzéria, où nous rencontrons enfin quelques « copains ». Nous reprenons la route sous une chaleur supérieure à 30°, un arrêt rafraichissement, puis la montée finale vers le VVF la « Ô » au Brugeron. Nous attendons nos bagages et notre « sherpa » qui ont randonné à Olliergues. Dès son arrivée, piscine ! sauna ! bière ! et repas avec une quinzaine de cyclos.

J2 : Le Brugeron - Saint-
Anthème
116km, 2700m D+

Aujourd'hui ciel couvert, on attaque à froid par le col du Béal avec les « copains » du VVF. Le groupe éclate rapidement... Au sommet, brouillard. Tant pis pour la vue… descente… et là, de grosses vibrations dans la roue arrière. Contrôle, rien d'anormal, il faut juste que je pédale en descente. Ue comble (quoique pour suivre Valérie...) J'apprendrai plus tard par Daniel que c'est juste un problème de lubrification de la roue libre. Col suivant « Les Supeyres ». Toujours pas de
  panorama, puis longue descente jusqu'à Montbrison où on récupère « le » sac ravito (le même que la veille) dans une boulangerie. La sortie de la ville est pénible, gros faux plat sur un axe très fréquenté. On le quitte enfin. Un joli village nous attend « Marols » et juste à la sortie une côte sur une route très étroite 3,6 km à 8% avec des passages dans les 20% et on fera toute la montée en étant dépassés par des voitures de collectionneurs. Nous arrivons à notre hôtel à Saint-Anthème, nous y retrouvons Véro qui a randonné sur le col du Béal. Tout le team des Essarts est là. Ils sont venus pour la cyclosportive.

Retour à Ambert
140km, 2130m D+

Retour du soleil, routes magnifiques, ça s'annonce bien sauf qu'à Sauvessanges la route route barrée pour cause de course de caisses à savon. L'organisation veut nous faire rebrousser chemin ?! Pas question  ! Nous longeons le parcours à pied dans les champs bordants la route (sur

  deux km). Bon allez maintenant la route est à nous… Bah non ! Une manif de vaches nous bloque. On arrive enfin à passer entre les cornes et nous tombons sur un ravitaillement non prévu. Heureusement car celui qui était prévu plus loin est déjà fermé. Une boulangerie sympathique, sur le point de fermer (aussi) nous préparera des samdwiches. Vient le dernier col de huit km avant de rejoindre le parcours de la cyclosportive. Nous ferons la descente finale accompagnés, enfin, de quelques cyclistes. On passe la ligne d'arrivée sous les hourras de... Véro. Cinq minutes plus tard arrivent Stéphane et Daniel, avant-garde du G1…

Conclusions
Une belle sortie avec une super coéquipière… De très belles routes… Quelques défauts de jeunesse seront à corriger par l'organisation…

Un copain
PASCAL BOULEZ


 
Lien visité
 

Accueil



Nos organisations
publiques

Nos organisations
privées


Nos Participations


La vie du club


 
  Les sections
Nos rallyes
Sorties d’un jour
Cyclosportives
Tour de Corse
Des niouzes
 

























































































































































































































































eXTReMe Tracker